Appel à la participation – Projet de courts-métrages sur le consentement dans les sexualités lesbiennes

Tournage de courts-métrages sur le consentement dans les sexualités lesbiennes – recherche de participant.es pour entrevues reconstituées
 
Le projet
Au vu des multiples dénonciations d’agressions sexuelles, les contextes sociaux d’hétéro-cis-normativité et le manque de potentialités réflexives autour des sexualités, ce projet veut documenter et offrir des espaces collectifs de réflexion autour de la question du consentement au sein des sexualités lesbiennes* et ce, dans une perspective féministe, intersectionnelle et queer. L’idée du projet est d’explorer ce que les expériences lesbiennes peuvent apporter de spécifique en vue de la construction d’une culture du consentement, d’offrir matière à penser et aborder différemment le consentement tout en transformant nos pratiques individuelles et collectives.
 
Les cinq courts-métrages vont durer de 10 à 20 minutes et s’appuieront sur la trame narrative d’expériences lesbiennes en france et au « québec ». En effet, durant une première phase, 13 entrevues audios ont été réalisées sur ces deux territoires (non filmées) et ces entrevues ont servi de base à l’écriture des trames des cinq courts-métrages. Ceux-ci mettront en scène des entrevues semi-fictives, reconstituées, qui seront rejouées par des acteur.trices non professionnelles. Ainsi le processus engendre l’anonymat.
 
Je suis actuellement à la recherche de personnes qui voudraient participer au tournage de ce projet à travers une entrevue reconstituée. Par entrevue reconstituée j’entends le fait qu’une personne redise devant caméra un texte qui lui aura été envoyé à l’avance, comme s’il s’agissait d’une réelle entrevue. Il y aura 15 acteur.trices dans les courts-métrages, tou.tes dans le spectre des sexualités lesbiennes et représentant une diversité à plusieurs niveaux. Il est en effet indispensable de rendre compte à travers le tournage de la diversité des personnes ayant participé aux premières entrevues, qu’il s’agisse d’origine, de « race » sociale, d’identité et d’expression de genre, d’orientation sexuelle (dans le spectre des sexualités lesbiennes), d’âge, etc.
 
Pour chaque acteur.trice, le texte à apprendre et à redire fera environ 1 page world. Il sera possible de discuter du texte et de changer d’éventuels passages avec lesquels la personne ne se sentirait pas à l’aise. Le processus sera visibilisé dans l’ensemble des films de plusieurs manières, afin que le.a spectateur.trice comprenne que les personnes qui parlent ne sont pas (forcément) celles qui ont prononcé les paroles qu’elles redisent devant caméra.
 
Plusieurs thématiques seront abordées dans les courts-métrages (outils concrets de pratique du consentement verbal et non-verbal, contextes sociaux, politiques et culturels de production des sexualités et du (non)consentement, définitions du consentement, critères, continuum, arrivée du concept de consentement dans les communautés lesbiennes, etc.) et différents médiums seront utilisés pour les illustrer en plus des entrevues reconstituées: marionnettes filmées, dessins en animation, poésie.
 
Le tournage se fera entre septembre 2018 et janvier 2019.
 
N’hésitez pas à m’écrire si cela vous intéresse et/ou si vous avez des questions/commentaires sur le processus, le contenu, la forme, etc. 
 
*j’entends par lesbienne toute personne qui s’identifie comme telle, c’est-à-dire toute femme cis, trans ou intersexe qui s’identifie comme lesbienne, bisexuelle, pansexuelle, lesboromantique, biromantique, panromantique et/ou queer, ainsi que toute personne au genre non-binaire qui est queer, genderqueer, intersexe ou bispirituel.le et qui s’identifie comme lesbienne, bisexuelle, pansexuelle, lesboromantique, biromantique, panromantique et/ou queer.
 
Mathilde Capone
438-938-7870

Posted in Uncategorized.